Crise des migrants: quelles conséquences en France et en Europe?

Crise des migrants: quelles conséquences en France et en Europe?

Des images troublantes et difficiles à supporter d’un nouveau genre ont envahi les écrans de télévision depuis quelques années. Il s’agit de la migration de masse de centaines de milliers de personnes en proie au désespoir, qui s’infiltrent dans les pays européens. Ces migrants viennent surtout des pays musulmans en guerre. Ce qui est encore plus saisissant, c’est que le phénomène ne connaît pas de répit. Il ne fait d’ailleurs que s’intensifier au cours du temps. On ne compte plus ces canots pneumatiques sur le point de chavirer, remplis à ras bord de migrants qui jouent avec la mort dans leur quête de mieux être.

Quelles sont les conséquences du phénomène en France et en Europe ?

Halte aux migrants ?

La position de la France est assez claire en ce qui concerne sa politique migratoire. Cette dernière s’accentue sur deux points à savoir : l’humanité et la fermeté. De manière plus simple, cela veut dire qu’un accueil est réservé aux réfugiés politiques. Cependant, la France assume également son impossibilité d’accueillir une catégorie de migrants économiques. Toutes les demandes d’asile des réfugiés politiques sont analysées au cas par cas. Certaines règles sont d’ailleurs prises en compte pour que les hébergements d’urgence ne soient pas saturés par les migrants économiques.

En effet, la principale conséquence de la crise des migrants est qu’elle menace la survie de l’Union Européenne. Plusieurs Etats préconisent d’ailleurs le ralentissement du flot de migrants pour préserver l’Union. Ils œuvrent alors pour la mise en place d’un système centralisé de quotas, ce qui permettrait de répartir équitablement les migrants entre les différents pays.

Partir ou rester ?  

 La majorité des migrants qui arrive en Europe sont des musulmans. Tout cela comporte de fortes répercussions sur les plans politiques, sociaux et sécuritaires. Les musulmans dans leur majorité sont des personnes responsables et respectueuses des législations en vigueur. Cependant, il leur faut du temps pour s’adapter au nouvel environnement. La forte vague de migrants trouve de multiples causes sous-jacentes. L’une d’entre elles est l’évolution du Printemps arabe dans le Nord de l’Afrique.

Le mouvement était partie de la Tunisie en 2010, avant de se propager vers la Libye, l’Egypte, le Yémen, etc. Plus loin, les évènements qui ont eu lieu en Irak et en Afghanistan, sans oublier ceux du Soudan, de la Somalie et autres sont responsables de cette crise des migrants. Les conséquences pour l’Union Européenne sont de divers ordres. Même si la chancelière Angela Merkel s’est montrée compatissante, cela n’est pas sans conséquence sur le logement, les services sociaux, l’emploi et autres. Tout cela empire au fil du temps, et quelques états sont favorables à la prise de mesures pour endiguer le phénomène.

Des mesures pour sauvegarder l’union européenne

L’Union Européenne et l’Allemagne doivent réduire l’évolution de ce flot de migrants, afin que l’Union n’éclate pas. Si au départ de la crise tous les migrants syriens étaient pris pour des réfugiés avec le droit d’asile, toutes les nations européennes ne sont pas d’accord pour continuer de la sorte. Des règles de plus en plus dures sont en train d’être instaurées pour ficher, trier et procéder à une relocalisation des migrants. Tout cela s’accompagne de la réduction des aides sociales qui leur sont accordées. Les personnes migrantes pour des motifs économiques se voient refuser le droit d’asile, surtout si elles proviennent de régions assez calmes.

Conclusion

En fin de compte, la crise des migrants a bien des conséquences en France et en Europe. Quelques membres de l’Union Européenne sont favorables à la prise de mesures pour contenir le phénomène. D’autres en revanche sont contre et souhaitent l’empêcher par tous les moyens possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *