VAR: devrait-on l’introduire dans toutes les compétitions de football?

VAR: devrait-on l’introduire dans toutes les compétitions de football?

Le ‘’Vidéo Assistant Referees’’ communément appelé VAR est un dispositif vidéo au moyen duquel des arbitres assistants viennent en appui à l’arbitre central. Déjà présent dans nombre de compétitions, ce dispositif soulève quelques inquiétudes qui amènent à se demander s’il serait pertinent de l’introduire dans toutes les compétitions de foot. Pour mieux y répondre, il est opportun de faire une analyse minutieuse de la VAR.

Les avantages de la VAR 

La VAR a été introduite dans le football afin d’aider l’arbitre dans la validation d’un but, l’appréciation d’une action méritant un carton rouge, un pénalty ou encore l’identification d’un joueur lors d’une altercation. C’est donc un concept né pour compléter et améliorer l’arbitrage humain qui a montré ses limites. Son dispositif est censé offrir plus d’assurances aux joueurs, aux entraîneurs ainsi qu’au public quant à la justesse des décisions arbitrales et conditionner de meilleurs comportements sur l’aire de jeu.

Au regard de toutes ces considérations, on est bien en mesure de dire que la VAR devrait être introduite à tous les tournois de foot. Cependant, ce dispositif d’arbitrage est plombé par certains inconvénients.

Les dysfonctionnements de la VAR      

Pour les détracteurs de la VAR, le nouveau dispositif arbitral nuit à la spontanéité ainsi qu’à l’émotion des footballeurs. Il est perçu comme un destructeur de la vivacité du jeu. La VAR est souvent la cause de longues attentes, aussi bien des athlètes sur le terrain que du public. Ces attentes incontrôlables sont capables de nuire au dynamisme des matchs. Et pourtant, c’est de ce dynamisme que naît toute la magie du foot.

En plus, la VAR crée plus de frustrations, d’injustice sur les terrains, que ce qu’on pourrait croire. Lors de la finale de la Coupe de la ligue de 2018 entre le PSG et Monaco, un but de Radamel Falcao ayant été validé sans la moindre contestation des joueurs au départ, a été refusé en fin de compte alors que les images ont montré que le buteur n’était pas hors-jeu.

Etant donné que l’opportunité de l’usage de la VAR est du ressort de l’arbitre central, des contestations naissent souvent à chaque fois que ce dernier sur des actions polémiques, refuse de recourir à la vidéo. De telles contestations peuvent avoir des fins malheureuses comme l’issue de la finale de la ligue des champions de la CAF de 2019. 

En effet, après l’invalidation de leur but pour faute sur un défenseur, les joueurs de Walid El Karti refusent de reprendre la partie si l’arbitre ne visionne pas la VAR. En fin de compte, ils ont été déclarés perdants au profit de l’Espérance de Tunis sortie gagnante. La dite finale polémique sera toutefois bientôt rejouée.

La VAR ne peut alors être introduite à toutes les compétitions qu’à condition d’être intelligemment utilisée. Il y va de la beauté du football.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *