Quel avenir pour les réseaux sociaux?

Quel avenir pour les réseaux sociaux?

Nous vivons actuellement dans un monde où la technologie et les médias sociaux occupent une place importante et ne cessent d’évoluer. Quelques experts pensent même que la société actuelle est en train de dépasser la barrière des téléphones, ordinateurs et tout le reste. La preuve ? La réalité virtuelle permet désormais de faire des choses qui étaient impossibles il y a seulement quelques années. Dans un futur qui n’est plus lointain, il sera sans doute possible de connecter nos cerveaux directement à des dispositifs de communication.

Quel est l’avenir des réseaux sociaux dans ce contexte ?

Réseaux sociaux: état des lieux

L’envoi des cartes postales, l’usage du Minitel, l’attente d’un coup de fil sur le téléphone fixe, avoir des amis dans le monde réel, voilà autant de choses qu’internet a rayé de nos habitudes. Les choses ont tellement évolué à une vitesse vertigineuse au cours de ces dernières années qu’il est possible de se demander ce que réserve l’avenir quant aux réseaux sociaux. Vous n’avez pas besoin de travailler à la Silicon Valley pour constater que les réseaux sociaux sont en perte de vitesse. Si Caramail, MSN, Hi Five et autres ont connu leur heure de gloire, ils ont fini par disparaître.

Moins d’attention pour les utilisateurs de Facebook

Même si Facebook fait partie des leaders des réseaux sociaux avec quelques milliards d’utilisateurs, le géant bleu atteint également ses limites. Le scandale provoqué par Cambridge Analytica est une preuve de la question de la sécurité des données. Mieux, les réseaux sociaux ne sont plus axés sur l’utilisateur. Ils sont devenus un espace où les annonceurs peuvent toucher plus efficacement leurs cibles. Facebook commence à s’essouffler et cela est perceptible en Europe et en Amérique. Cambridge Analytica y est pour beaucoup.

Vers de nouvelles cibles

Puisque les réseaux sociaux toutes catégories confondues sont en déclin, ils mettent en œuvre de nouvelles stratégies pour garder la tête hors de l’eau. Les enfants sont leurs nouvelles cibles et pour Facebook, cela passe par la création d’un messenger kids. Cela est une alternative car les enfants n’ont pas le droit de s’inscrire sur Facebook avant l’âge de 13 ans. C’est une stratégie qui d’une certaine manière permettra de combler le nombre d’utilisateurs qui quitte le navire.

Un futur axé sur la monétisation

Dans le futur, les réseaux sociaux seront de plus en plus orientés vers la monétisation. L’inscription étant gratuite, la rentabilité n’est générée que par des investissements dans la publicité. L’utilisateur est donc transformé, parfois malgré lui, en acheteur. A terme, plusieurs de ces réseaux sociaux deviendront de véritables plateformes dédiées au commerce. Les posts sponsorisés conduiront d’abord vers des sites commerciaux et Instagram surfe déjà sur cette tendance. Une mise à jour récente permet désormais d’acheter rien qu’en cliquant sur une photo de produit.

Vers des plateformes commerciales?

C’est une manière de préparer les utilisateurs à ce qui arrive par la suite. Instagram deviendra une plateforme commerciale qui aura une application dédiée dans le genre Instagram Shopping. Les relations ne sont pas en reste et les réseaux sociaux ont leur partition à jouer. La carte de l’instantané pèse énormément dans les rencontres amoureuses qui sont désormais virtuelles. L’amour devient un consommable comme les produits vendus à travers ces réseaux sociaux : un simple consommable. Les relations se font et se défont en un clic, loin des regards et de tout.

Les objets connectés commencent déjà à envahir le quotidien et sont en passe de devenir indispensables. Les réseaux sociaux dans le futur seront au cœur de nos vies, mais quelle en sera l’influence ? Nos vies ne seront sans doute plus les mêmes dans 20 ans, tout comme elles étaient différentes 20 ans plus tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *